Se connecter

S'inscrire

La fraiseuse ShopBot : les contraintes.

La fraiseuse numérique ShopBot, bien qu’extrêmement pratique, présente un certain nombre de contraintes qu’il faut garder à l’esprit lorsqu’on l’utilise pour éviter les accidents ou les imprévus.

  • Bien fixer le matériau : la mèche qui va usiner la matière tourne à environ 18 000 tours/minute, autant dire que si la matière sur laquelle vous travaillez n’est pas parfaitement tenue elle risque de se faire éjecter à une vitesse non négligeable. Si le carter de protection est bien fermé vous risquez seulement de détruire votre travail et votre matière ainsi qu’endommager la machine, mais si ce n’est pas le cas vous courez un gros risque de blessure.

 

  • Bien serrer la mèche : pour à peu près les mêmes raisons qu’il est nécessaire de bien fixer la matière, la mèche doit être parfaitement tenue sans quoi les vibrations risquent de la desserrer ce qui diminuera la précision vu qu’elle bougera dans son logement. Il va de soi que si vous n’arrêtez pas rapidement la machine vous courez aussi un risque d’accident.

 

  • Bien régler l’origine programme : il s’agit des points 0 en X, Y et Z. S’ils ne sont pas bien réglés vous risquez de ne pas usiner là où vous voudriez ou de faire passer la mèche sur une vis (ce qui, en plus d’abimer la mèche, posera de gros problèmes pour enlever la vis ensuite). Si c’est votre Z qui est mal réglé vous allez travailler soit trop haut soit trop bas par rapport à ce qui est prévu, un exemple tout simple : votre pièce fait la même épaisseur que le martyr et vous voulez passer au travers mais vous avez placé votre Z zéro au mauvais endroit : la mèche va traverser la pièce, le martyr et attaquer le plateau d’aluminium qui se trouve en dessous, si elle n’a pas bloqué sur la pièce avant cela et qui pose d’autres problèmes.

 

  • Faire attention à la profondeur et la vitesse de passe : il va de soi qu’une mèche de 8 mm de diamètre sera plus solide qu’une de 4, par conséquent la programmation de l’usinage sera différente. La profondeur de passe tout d’abord : on utilise conventionnellement une profondeur de passe de la moitié du diamètre de la mèche (une mèche de 4 mm descendra à 2 mm par exemple). Pour ce qui est de la vitesse de passe il y a d’autres facteurs à prendre en compte : le matériau que vous usinez, l’état de finition que vous souhaitez…faites attention à ne pas aller trop vite ou trop lentement car vous risquez de casser la mèche ou de brûler la matière.

 

  • Prendre en compte le diamètre de l’outil : il est impossible de faire un angle vif sur la fraiseuse si l’outil passe à l’intérieur du tracé. En effet vous travaillez avec un outil circulaire, par conséquent l’angle aura toujours le diamètre de l’outil (à noter que la machine adapte automatiquement sa trajectoire et s’arrête au moment où le diamètre de l’outil est inscrit dans l’angle). Si vous souhaitez avoir un angle vif vous êtes obligé de faire passer l’outil à l’extérieur du tracé ce qui n’est pas toujours possible selon la pièce que vous voulez fabriquer.

 

  • Définir de quel côté de la trajectoire l’outil doit passer : trois choix s’offrent à vous : intérieur, extérieur, ou centré sur le tracé. Tout dépend de quel côté se trouve la matière « perdue » : par exemple si vous souhaitez faire un trou circulaire dans une pièce vous passerez à l’intérieur car vous vous débarrasserez de cette partie, vice-versa lorsque vous faite le contour d’une pièce. La trajectoire centrée est plutôt utilisée pour la gravure : lorsque vous dessinez un motif sur une pièce à l’aide d’une fraise conique par exemple vous voulez que la trace de l’outil soit symétrique par rapport à la trajectoire.

 

  • Toujours faire une simulation de l’usinage : la simulation est un outil très pratique présent sur les logiciels de la majorité des fraiseuses numériques. Il vous permet d’avoir un aperçu représentatif du travail qui sera effectué sur votre pièce, c’est donc un excellent moyen de repérer des erreurs dans le programme sans avoir besoin de perdre de la matière pour cela !

 

  • Faire attention aux plaques voilées : cela a à voir avec la profondeur de passe. Si votre plaque est bombée lorsque la machine va passer dessus la profondeur sera inexacte et vous risquez de traverser la pièce à des endroits où ce n’est pas prévu. La solution dans ce cas est de voir dans quel sens la pièce est voilée afin de la poser de façon à ce que ce soit les angles qui se relèvent : vu que vous allez les visser sur le martyr de toutes façons vous aurez ainsi une meilleure surface.

La fraiseuse ShopBot : les contraintes.

Réalisé par , mise en ligne le 23 décembre 2016 - Dernière modification : 23 décembre 2016

Documenter